Tourner une page

(ma) vie de fille, Blog

Ce soir je vide pour de bon mon appartement de célibataire. Mon petit nid du 16ème arrondissement aux fenêtres prises d’assaut par une glycine qui fleurissait mes printemps.

Après trois ans, de nombreuses galères, de belles soirées, des feux de cheminée, des soirées cupcake, du cidre a paillettes, des éclats de rires, la création d’un studio photo « popup », plein d’autoportraits, beaucoup de temps passé dans la baignoire, et j’en oublie probablement.
C’est à la foi l’endroit où je me suis reconstruit et l’endroit où j’ai essuyé mes plus grosses tempêtes. Celui où certains d’entre vous ont blindé ma boite aux lettres de cadeaux adorables chaque 19 mars.

Je me suis installée ici juste après mon diplôme, mon premier CDI en poche. Super optimiste. J’y ai ensuite connu le chômage, la galère, les petits boulots, l’angoisse du mois suivant, mon premier avis d’imposition avec autre chose qu’un zéro dessus (oups). j’y ai cousu mon premier corset. J’ai soigné la déco avec le soin maniaque de la personne qui a besoin de se constituer un nid. Aujourd’hui j’ai retrouvé un boulot stable, j’ai rencontré quelqu’un, et je lâche mon perchoir adoré.

Je l’ai déjà dis dans un autre post mais je le refais : cet endroit m’a sauvé. C’était mon rocher, et je m’y suis accrochée avec toute les forces disponibles. Il me donnait un sentiment de stabilité dont j’avais bien besoin. Il me donnait un espace où me ressourcer.

Je le quitte pour m’installer avec mon amoureux, alors ça va. Le nouvel endroit que nous avons trouvé est adorable, on étudie déjà des options pour reconstituer le coin couture et le coin photo. La salle de bain est tellement grande que je vais (enfin) pouvoir m’offrir le luxe de shooter dans ma baignoire.

Ne nous mentons pas je ne suis pas triste, je me prends juste un sacré coup de nostalgie dans ma gueule.

Du coup, faisons un petit retour en arrière sur 3 ans de souvenirs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et un souvenir de shooting.

A studio in Paris, backstage in slow motion from mademoiselle cherie on Vimeo.

Bref. je ne vous cache pas que je vais probablement essuyer une larme ce soir, parce que je suis vachement sentimentale, mais j’ai aussi hâte de découvrir la suite, et je ne manquerai pas de la partager avec vous !

A très vite, et n’oubliez pas que je vous aime.

Laisser un commentaire