Marie-Antoinette party

0 7 Comments

J’avais promis de vous parler de la soirée Marie-Antoinette organisée par la communauté couchsurfing de Versailles, où j’ai réalisé mon premier effeuillage burlesque en public.

Qu’est-ce qui passe par la tête d’une fille quand elle va retirer ses vêtements en public pour la première fois, sérieusement?

Je ne saurai pas trop dire si j’étais impatiente où stressée, enthousiaste ou un peu réticente. J’allais à la soirée pour rendre service à l’organisatrice, que j’aime bien. Mais ne connaissant ni le lieu, ni le public, ni le DJ, ni rien… finalement je n’avais pas d’attentes, je considérait surtout cette nuit une excellente opportunité pour « tester » mon show avant sa présentation au Balajo prévue une semaine plus tard. Parce que comment dire… seule sur la scène au Balajo, c’est en quelque sorte mon Everest à moi.

Arrivée un peu en retard mais encore assez tôt, pour prendre possession du lieu et rencontrer l’équipe. La pétillante Cindy à l’origine de la soirée, rencontrée en stage de burlesque et qui m’a fait assez confiance pour me rapeller, Mimi Clumsy que j’en viens à considérer comme ma « partner in crime », quand bien même elle est mille fois plus expérimentée que moi, et Lisa. première rencontre avec Lisa, une italienne qui est venue étudier à Versailles, et qui a déjà réalisé de nombreuses performances en Italie.

La salle est petite mais jolie, les loges seront aménagées dans un coin avec les moyens du bord. Ca sent un peu le truc organisé avec trois bouts de ficelle, mais personne ne lache sa bonne humeur, et finalement il semble que tout tienne debout. Alors qu’importe?

Nous nous installons et allons dîner dans la crêperie à côté. Nous parlons performances, impro ou chorégraphie, avoir mille tenues ou quelques basiques, que choisir, nous parlons du public, dans un mélange de français et d’anglais qui me ravit. J’adore avoir l’occasion de pratiquer mon anglais, d’autant que je met tout mon snobisme à ne pas choper l’horrible accent américain qu’on essaye de nous inculquer à l’école. C’est en quelque sorte une de mes croisades, et si vous me lisez régulièrement vous savez que tout occasion de partir en croisade me met dans une forme éclatante.

J’étais bien, et le chateau nous faisait des signes amicaux avec ses lumières, a peine 100mètres plus loin.

On a arrosé les crêpes d’une bouteille de cidre avant de rejoindre la salle, sauter dans nos costumes et nous préparer.
Concernant la soirée rien n’a été comme prévu. Le Dj s’est lourdement planté au moment de passer ma musique et a laissé en même temps une espèce d’atroce musique lounge, et plus fort que ma musique en plus.  J’ai fait les premières mesures de mon show « à l’aveugle », alors que c’est quelque chose qui est supposer coller au son très précisément pour être joli. Au fond de la salle je voyais Cindy, l’orga, décomposée, m’envoyer des signes comme quoi elle était désolée et faisait tout pour que la situation se rétablisse vite. C’est moi qui lui ai fait un sourire pour la rassurer, et d’ailleurs tout est très vite rentré en ordre.

Idem pour Mimy Clumsy. Cette fois-ci notre preste Dj avait bien pensé à couper sa musique d’ambiance, mais pas à monter le son sur la piste 2, celle de son show. elle a donc été privée de ses 20 premières secondes. celle où elle construit la tension dramatique. Enfin la tensiona  fini par venir, elle est très douée dans son show sweet dreams, la demoiselle.

Lisa m’a carrément fait halluciner tellement elle était radieuse, et douée, et détendue. Elle ‘ma fait plein de compliments mais l’aisance qu’elle a sur scène ‘ma limite filé des complexes.
Enfin, l’essentiel c’est que je me suis amusée comme une folle, tellement que je regrette que ma choré courte et hyperbalisée ne donne pas plus d’espace pour jouer avec le public.

Mais j’aurai l’occasion de retravailler ça.

En attendant j’avais ramené ma caméra pour vous faire un petit souvenir.

Categories:

7 thoughts on “Marie-Antoinette party”

  1. Laurent dit :

    On ne vous voit pas assez mais le peu qu’on voit a l’air vraiment bien. Je salue votre courage car j’imagine que ça ne se fait pas tout seul. J’aime bien aussi cette ambiance sympathique qui transparait et me rappelle le film « Tournée » de Jacques Amalric.

    1. avourais-je qu’on vois moins de moi que de mes comparses parce que ‘jai viré tout ce qui me dérangeais?
      Toujours impitoyable.

      Quand à l’ambiance il faut remercier le public, qui n’était pas du tout habitué mais a pourtant sauté dedans a pieds joints. C’était vraiment génial.

  2. Benoit dit :

    Bonjour

    Bravo pour votre courage, même si tout est pas parfais, le public salut toujours une artiste glamour et sensuelle.
    Amitiés.

  3. Gentleman W. dit :

    Votre talent, votre volonté, et surtout votre regard exigeant et si esthète sur vous et les autres autour, fera que votre numéro sera unique, tellement vous, tellement fort, avec une âme.

    Car vos paroles, vos photos ou ces quelques images, parlent de cette magie incroyable du burlesque, une poésie de courbes et de féminité, sans aucune vulgarité mais une profonde féerie de paillettes, de reflets, de sensualité en musique, de liens visuels forts entre votre silhouette et les yeux des autres, femmes et hommes. Il y a ici une écriture, une texte dit sans paroles, une interprétation, un art expressif et voluptueux.

    Je ferai tout pour être là au Balajo.

    Félicitations

  4. rondelaure dit :

    Bonjour,
    Je viens de découvrir votre blog et je n’ai qu’une seule chose à dire: fantastique!
    Je suis ravie de voir une belle femme ronde qui assume ses formes généreuses. Marre de voir partout que lorsque l’on fait plus qu’un 42 on doit se cacher et vous nous prouvez le contraire. C’est grâce à des filles comme vous madame chérie que des femmes comme moi peuvent avoir confiance en elle et s’affirmer.

    Laure

  5. misslatex dit :

    Sympa vos mi-bas … ou chaussette haute …
    c’est mignon !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :