Londres

(ma) vie de fille, Actu futile

J’avais promis sur ma page facebook de vous faire partager mon séjour à Londres.

Ce voyage, c’est un vieux projet, j’y pense depuis plus d’un an. Et puis un jour l’occasion s’est présentée de booker un petit séjour d’un week end avec des tarifs tout a fait convenables alors… j’ai choisi la semaine suivant mon anniversaire, en me disant que c’était une excellente façon de célébrer.

L’hôtel était tout a fait satisfaisant. C’est même tout particulièrement plaisant de pouvoir se payer le luxe d’une grande chambre dans un hôtel avec spa quand on sait que la norme veut qu’on se serre dans une pièce exiguë dans un quartier excentré. Non je n’ai pas braqué une banque, figurez vous qu’avec une carte Etudiante internationale on peut avoir des réductions franchement intéressantes sur les voyages. Ça donne envie de devenir bilingue un truc pareil.

Bref, pour faire court: en économisant très soigneusement pendant un peu plus d’un mois j’ai réussi à réunir un budget shopping tout a fait bien.

Arrivés tard le vendredi soir, on a été marcher dans le quartier. On a pris une photo juste pour rire, (et disons-le, un peu juste pour vous) avec une cabine téléphonique qui traînait par là, repéré quelques bars et restaurants qui avaient l’air sympa pour la suite du week end, consulté le plan des transports, et profité du confort de la chambre avant de s’endormir.

Le lendemain nous avons filé assez tôt direction Camden market. Conventionnel mais Monsieur Chéri n’y était jamais allé, et le connaissant j’étais persuadée qu’il lui faudrait bien une demi-journée pour écumer toutes les friperies, retourner les milliers de t-shirts à slogan super kitsh, voir toutes les fringues gothiques, enfin tout ça quoi. J’ai bien fait parce qu’il a eu des étoiles dans les yeux toute la matinée. C’était l’entrée du stables market qui était trop belle, une veste militaire à brandebourgs qu’il a aimé, et du coup j’ai tout plein de photos souvenir à partager avec vous. Surprise quand même, finalement notre gros coup de coeur ça a été le cyberdog. Ca a beau être une espèce de machine à faire du profit façon Disneyland, il y avait pleeeeein de choses qui nous ont plu.

A midi on a retrouvé snoofette pour célébrer son anniversaire et le mien. Note à ce sujet: pour un anniversaire le martini fraise et basilic c’est tout a fait approprié. J’avais choisi un gatropub dans lequel j’avais déjà mangé à deux reprises dans le passé, pour être sure de ne pas avoir de mauvaise surprise. Je suis contente qu’il ai plu à tout le monde. En témoignent les nombreuses photos des plats qu’on a prises. C’est vrais que c’est drôle cette manie qu’on est très nombreux a avoir d’immortaliser ce qu’on mange quand on est en déplacement. Mais bon… la photo que je partage avec vous n’est heureusement pas une photo de bouffe, c’est Snoofy qui fume sa cigarette au soleil. Plutôt mignon vous ne trouvez pas?

Pour la suite je me contenterai de vous dire que j’ai passé un excellent séjour, que j’avais largement besoin de changer d’air, et que je suis rentrée à paris crevée et heureuse avec deux nouvelles robes dont une en latex, un charmant serre taille et deux jupons, un pour moi un pour ma soeur.

On pense déjà y retourner. Peux-être dans 6 mois?

4 réflexions sur “Londres

  1. Comment ? A Londres et pas même une petite soirée fétichiste , c’est amusant comme j’associe souvent cette ville à cette fantaisie…

    1. En effet: à Londres et même pas une soirée fétichiste.

      Peut être par flemme, peut être par manque de temps, je ne sais pas trop. A force de soirées décevantes je suis devenue frileuse de ce côté là. On ‘ma dit autant de mal que de bien de la Torture Garden par exemple et si je dois la découvrir je préfère que ce soit avec des amis fétichistes, pour être sure d’avoir au moins le plaisir du latex et de leur compagnie. Sinon autant rester chez soi…

  2. Un vrai plaisir d’avoir pu vous voir quelques heures en tout cas.

    Je suis normalement sur Paris du 30 juin au 3 juillet on peut essayer de se voir hein 🙂

    bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.