N’oublions pas les jolies filles

Actu futile, Le backstage

Mon premier titre était

Coffin Jane le retour, et la -rude- naissance du site web de Sirithil

Et puis bon, trop long.

On va commencer avec la naissance  du premier site web de Sirithil, qui ne manque pas de qualités mais a un curieux gout de déjà vu: pour le moment il semble que la solution par défaut ait été « prenons ce qu’a fait Marie-Anne en attendant » pour tous les choix créatifs qui ont posé problème. Cela donne un résultat à la fois agréable et incongru. Sur le site d’une mystic beauty, fetish princess, je m’attendais a un peu plus de dramatisme, alors que l’ergonomie de mon site, qui a été reprise notamment sur la page d’accueil, a été conçue de la même façon que celle d’un dressing.. Je le jure, ceux qui connaissent mon armoire verront l’implacable vérité de cette phrase un peu tordue.

Non mais c’est rigolo, pour le coup moi qui ai toujours eu des tendances goth/fantasy refoulées j’ai presque envie de m’incruster dans la partie création du projet pour aider à trouver les meilleurs textes, les meilleurs moyens de rendre l’ensemble cohérent. On notera dans la partie « qui suis-je un paragraphe sur notre rencontre, que j’ai largement appelé de mes vœux mais qui reste relativement fidèle à la réalité alors après tout… de temps en temps j’aime penser que j’ai amené quelque chose de personnel dans la vie de quelqu’un. Florence a d’ailleurs spontanément posé la naissance de Sirithil, son personnage, à notre rencontre. J’ai adoré lire cela.

Tiens d’ailleurs une photo souvenir, de l’époque ou elle était a peine modèle et nous à peine photographes. Une belle équipe de bras cassés.

Bon voyons plutôt les trucs sur lesquels j’ai été tellement géniale que je me suis fait pomper, sourire ^^

La page d’accueil a un petit gout de MademoiselleCherie. Jugez plutot.

Je prends complètement ca comme un compliment. Finalement tout ce que ca signifie c’est que Sirithil part du principe que les choix que j’ai fait son des bons choix, et ma foi tant qu’elle n’a pas trouvé ceux qui lui ressemblent le plus et bien cette mise en page que j’ai choisi, qui n’est qu’une version largement costumisée de l’interface book.fr fait en effet largement l’affaire.

Je vous invite pour le coup a visiter le site,  c’est l’occasion de redécouvrir le travail de la belle, redécouvrir au sens premier. L’accès largement facilité aux images permet enfin de se rendre compte de la diversité de son book (quelques images inutiles a supprimer à mon sens, mais vous me connaissez je suis trèèès tranchée dans mes choix). Dedalus ne s’y est pas trompé, il lui a immédiatement laissé un message pour lui proposer un shoot.

Parlons maintenant de l’autre jolie fille qui occupe ma semaine, c’est Coffin Jane, qui a eu un peu de mal a trouver du temps pour moi mais est néanmoins passée pour un shooting et un diner. Elle est passée à la maison à la toute f’in d’une pleine semaine de shootings, un peu vidée donc. J’ai pris ca comme un défis. Je sais bien ce que c’est d’avoir donné tout ce qu’on avait et de se retrouver avec des fringues déjà shootées mille fois et plus aucune idée fraiche. On a papoté, en attendant qu’une idée de génie nous vienne, et elle est finalement venue.

partant de là les choses se sont plus ou moins faites toutes seules. je suppose que vous savez comment c’est, vous retrouvez quelqu’un que vous aimez bien, vous discutez de ce que vous avez fait récemment, de vos amis communs, vous échangez beaucoup de choses et subitement les idées fusent, et le reste ma foi… le reste arrive c’est tout.

C’est un peu comme ca que nous avons réalisé ces deux séries. Sans préméditation mais avec un plaisir évident.

La première, résolument joyfull dans notre piscine hello kitty


la seconde, beaucoup plus classique

Laisser un commentaire