l’attaque des parasites

Uncategorized

Savez-vous que je suis victime de groopies? C’est drôle car ca arrive pile quand je n’essaye plus de me créer un personnage. Je veux dire… j’ai pris 15kg et un sacré coup sur la tronche. Bien entendu plus personne n’avais le temps de bosser avec moi alors que certains brindilles qui s’en prenaient plein la tronche avant enchainaient les séances. Effet de mode je suppose… Certains photographes pour lesquels je n’ai pas voulu poser nue m’ont fait une réputation d’emmerdeuse snob, quelques personnes sont venues m’insulter sur mon blog en me disant que j’étais obèse, des modèles avec qui j’ai travaillé se sont avéré être des profiteuses qui me prenaient pour une idiote ou plus innocemment des filles certes gentilles mais qui menaient leur barque quitte a écraser tout le monde. Il y en a encore une dont je me demande si elle se rends compte de la façon dont elle manipule les gens pour se poser en victime. Tout ca dégonfle l’égo à une vitesse folle. Alors qu’avant j’avais l’impression qu’il se trouvait toujours quelqu’un pour m’observer, alors je surveillais le moindre de mes gestes,pour le seule bénéfice d’un observateur potentiel et très certainement fantasmé. Découvrir que je n’étais personne et que personne ne me regardais m’a d’abord procuré un horrible sentiment d’abandon mais m’a fait un bien fou.

Je me suis aussi permis de ne plus parler aux personnes qui m’étaient toxiques, sans doute la décision la plus difficile que j’ai prise récemment.

Et je me sens mieux maintenant. Je ne ressent plus le besoin de maquiller mes déceptions où de raconter que le monde est plein de gens gentils et souriants pour ne pas froisser les susceptibilités. Si je ne règle pas non plus mes comptes en public me voilà moi, avec mes kilos superflus, mes états d’âme stupides, mes vacances en pleine cambrousse et je ne ressent pas le besoin de m’excuser pour le manque évident de glamour qu’on peut trouver dans certains aspects de ma vie.

Étrangement c’est le moment qu’ont donc choisi les rapaces pour apparaitre. IL y a une foule de photographes qui se disent professionnels et qui réalisent la même chose depuis des années, les même clichés fadasses à l’attention d’un public qui, puisqu’il ne connais que bien pire, l’encense sans retenue. J’en ai croisé quatre ou cinq qui exercent leur « art » dans les milieux libertins ou fétichistes, et qui ne se rendent pas compte que tant qu’il y aura une paire de bas sur l’image, bien sur il y aura une foule aficionados pour les encenser. IL y a toute sortes de gens en fait. ce que je ne peut m’empêcher de me demander c’est ce qui passe par la tête d’une personne qui viens poster ses commentaires sur mes textes, son lien sur ma page facebook, son grain de sel dans tout ce que je fais, uniquement dans le but de rediriger du trafic sur sa page.

Je me demande si un jour je pousserai la franchise jusqu’à dire aux derniers de la liste ce que je pense d’eux franchement. Dire a ceux qui font du mauvais boulot qu’ils font du mauvais boulot, à celles qui me fatiguent qu’elles me fatiguent, sans animosité mais parce qu’à chaque fois qu’ils me tombent dessus à la recherche d’un assentiment je me sens mal à l’aise.

8 réflexions sur “l’attaque des parasites

  1. Il semble que ce soit le debut de la sagesse, mais il y a tant de vrai dans ce constat, un peu doux amer et un peu sevère aussi notament pour les commentaires de ceux qui vous ecrivent . Un peu contradictoire également car finalement favoriser les commentaires c’est aussi créer les liens, tirer des lignes … Mais votre regard est juste . Peut etre ne faut il pas trop attendre des autres mais ne pas desesper non plus, tout n’est pas artificiel ni intéressé

    1. Vous avez raison il ne faut pas être amère. De blogs en blogs j’ai rencontré des personnes de qualité. J’embrasse Sandrine plus que toutes les autres si elle passe par là. La rencontrer était une joie.
      Celà étant tous mes autres posts sont dédiés à l’optimiste, et je ne voulais pas faire de ce texte plus personnel une répétition.
      Oui le milieu est génial, je me serai fait la malle depuis longtemps sinon, ou plus exactement depuis que je n’ai plus besoin de lui. Parce que je suis foncièrement égoïste: je prends soin de mon bonheur.

  2. Je pense qu’il n’y a aucun mal à avoir de temps en temps un « excès » de franchise, si tant est excès il y a. Se dégager des gens toxiques est une très bonne chose mais malheureusement c’est avec les temps qu’on apprend à les reconnaitre, et parfois même avec le temps on se trompe. Le milieu fétichiste est un milieu fort intéressent, mais il ne pardonne pas… Il ne pardonne pas le kilos en trop qui boudine dans le latex, et c’est bien connu les filles entre elles sont des « censurées » qui par devant sont toute miel et par derrière en profite pour tailler. C’est aussi un milieu de convention (il est bon de parler à untel parce qu’il est bien vu dans le milieu… ou de poser avec bidule parce qu’il a shooter « the modèle » du moment…), tout ça pour dire que je suis entièrement d’accord avec ce « coups de gueule »… que de guillemet n’est ce pas ? 🙂

    PS : les kilos en trop peuvent avoir du charme s’ils sont bien mis en valeur, et OUI je dis valeur, je préfère voir une femme avec des formes, qu’une femme a qui on a envie de donner un petit pain tant elle est maigre.

  3. Nous ecrivons nos blog pour nous mais nous les ecrivons aussi sous le regard des autres, c’est ce qui en fait un exercice difficile, mais le regard des autres nous flatte également. Je frequente depuis peu le milieu fétichiste et je ne suis qu’un amateur mais je suis convaincu que les fetishistes sont tous un peu exhibitionistes et souhaitent attirer les regards …

  4. Franchise et Vérité intérieure sont les mots qui riment avec votre caractère entier.

    Je ne suis qu’un de vos admirateurs, mais j’apprécie autant vos coups de gueules, que vos formes, mais plus encore vos photos pour leur recherche, pour cette quête sensuelle d’un sens à la beauté des formes. Votre fantaisie est un plaisir visuel dont certains profiteront à mal.
    Mais sachez, chère MademoiselleChérie, que tant d’anonyme vous apprécient pour VOUS, toute entière.

    Continuez à nous éblouir de nylon, de latex, de féminité, de votre féminité avec votre définition, car vous respectez la passion de nos yeux.

    Nylonement

  5. Restez-vous même, vous êtes attachante et délicieuse. Avoir du caractère ne doit pas être un problème. C’est vrai que notre monde très codé ne s’accommode pas toujours bien d’une certaine franchise. Comme tous les univers, celui du fétichisme et de la photo n’est pas sans arrières pensées de certains, prévisible et normal… dommage.
    Mais votre courage en la matière est exemplaire.
    Je vous soutiens avec amitié et tendresse
    Bises

  6. Bravo & Merci pour ce écrits, dans lesquels je m’identifie.
    Ayant eu la chance de vous croiser chez vous lors d’une séance aussi tourbillonnante que délicieuse, je vous conjure ne changez pour rien au monde restez Chérie restez libre même en point com!
    Un de vos admirateurs qui fera que toujours vous sortirez de l’ombre.

Laisser un commentaire