I Love you photoshop

(ma) vie de fille

Bientôt les vacances. A la fac les choses se ralentissent: une fois les devoirs rendus, la date des partiels tombés il n’y a plus qu’à  faire ses fiches et attendre. Du coup je m’occupe agréablement en testant de temps a autres quelques tutoriels photoshop trouvés dans la presse ou sur le web.

Ici Sirithil dans une inspiration très Dreamworks

ici Susie Garter dans… autre chose. Sourire.

Le premier, constitué d’une foule d’images différentes, ne me satisfait finalement pas tant que ca. Et quand je regarde le modèle d’origine je trouve aussi des failles qui finalement vont me demander des heures de boulot si un jour je compte appliquer sérieusement ce type d’approche de façon satisfaisante. Mais par contre je m’amuse beaucoup a faire différents essais de la sorte et à envoyer le résultat aux filles.

Ho nouveau aussi: Snoofy est passé brièvement à la maison vendredi dernier, j’en ai profité pour faire quelques photos d’elles. Je suis fan de son visage tellement pur et facile a mettre en valeur. Ça a été un jeu d’enfant de lui réaliser ce make up, pareil pour trouver un angle de prise de vue qui lui convienne. Ce jour là elle avait demandé quelque chose au sol, avec des angles qui sortent un peu de l’ordinaire donc voilà:

7 réflexions sur “I Love you photoshop

    1. Si seulement c’était mes premiers pas je serai très heureuse d’en être déjà là. Mais j’utilise toshop depuis 3 ans déjà, malheureusement. En fait ces tutoriaux me permettent de me familiariser avec les techniques de montage, puisque je ne réalise que des travaux de retouche habituellement.
      Cependant celà me donne déjà une bonne base de départ, je n’ose imaginer le désarrois de ceux qui se lancent sans filet. Mais on ne s’offre généralement pas un logiciel aussi cher sans avoir bien rodé les versions gratuites avant, je suppose.

  1. L’infographie, ce n’est pas évident du tout ; quand je vois le matos des copains qui en font, je jette l’éponge : ce n’est pas seulement une question de logiciel, il faut aussi que l’installation informatique suive, les pros bossent avec deux écrans (ce n’est qu’un petit exemple).
    En tout cas, je trouve ta femme papillon très sympa, même si la présence du canard est un peu décalée ^^
    Le portrait de Snoofy est superbe, en plus elle a des yeux à tomber par terre (très joliment mis en valeur par le make-up).

  2. Tu parviens à ce résultat avec un portable ? L’espoir me revient… (enfin, je suis certainement trop paresseuse, contrairement à toi, pour m’y mettre sérieusement).
    En tout cas, persévère car tu as du talent et que le résultat de tes essais ne pourra que s’améliorer.
    (d’ailleurs, j’ai apprécié le cliché découvert chez Dixden ce matin, très frais et faussement ‘innocent’ à la fois)

    1. J’ai un secret: j’ai commencé a m’intéresser aux outils de retouche vers 17/18ans quand j’ai posé pour la première fois, pour une amie, devant un drap tendu dans un local minuscule.
      Depuis je n’ai pas arrêté de poser, je n’ai donc pas arrête d’avoir de la matière qui arrivais pour m’entrainer, même si le résultat devais rester confidentiel (le photographe est le maitre de sa retouche)

  3. Est-ce les talons fins qui vous font faire des pas de géants avec Photoshop ?

    Au delà des cet outil génial, un peu de matériel, il y a toujours un réel plus : la sensibilité, votre sensibilité ! Cela donne une légèreté dans l’approche de la retouche et de la création. Et quand de nombreuses heures passent avec la souris aux bouts des doigts, elles ne sont pas importantes, seul le résultat compte.

    Mais votre sensibilité vous donne une énergie, une intelligence créative très appréciable et visible. BRAVO.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.