A pieds joints dans la dentelle

Actu futile

… je ne sais pas si c’est pour célébrer le printemps ou quoi mais j’ai fini par craquer. J’ai rassemblé toutes mes petites économies et ai poussé la porte de chez volute, toute émue, il y a une petite semaine de ça, pour discuter d’un projet de Corset que j’avais en tête. Comme a priori je ne pourrais pas faire ce genre de folies tous les mois j’ai opté pour un modèle assez simple en satin de coton qui découvre la poitrine pour être porté avec tous mes plus jolis soutient gorges.

Et rien que la toile, c’est déjà une bestiole assez impressionnante. Je ne sais pas comment s’y prends Caroline exactement parce que j’étais déjà super confrotable dans ses prototypes, et je pensait benoitement avoir atteint un certain sommet lorsqu’elle avait la gentillesse de me prêter ses créations. Et là comme par magie j’ai vu ma taille réduite de facile huit centimètres sans même sentir qu’elle était en train de serrer le corset. ET pourtant elle serre habilement, la Volute Lady, mais elle serre!!

Enfin bref, photo souvenir.

IMAG0203

Je crois qu’on voit bien a quel point je suis satisfaite de ce premier jet sur la photo… je ne sais pas si on voit bien que caroline est vaguement en train de me tripoter les seins de réajuster la bretelle. C’est qu’on ne voit certes pas c’est notre meeting dans la cabine d’essayage et le concour de cantiques qu’on y a organisé au pieds levé. Entre « plus près de toi mon dieu », « Jesus reviens entre tes seins » et un bon vieux « Ho mon Dieu!! » entrecoupé de gloussement et de tractions délicates mais volontaires sur les lacets, je ne sais pas trop de quoi on avait l’air vu de l’extérieur mais ça ne devait pas être très très catholique…

Pourtant c’était très civil. J’avais ramené quelques cupcakes maison assez moches mais vachement bon, et il y avait un petit thé pour aller avec. C’est qu’on n’aborde pas THE corset sans un peu de circonvolutions, il faut se préparer psychologiquement. Bref, encore un très bon moment dans le petit milieux fétich parisien.

4 réflexions sur “A pieds joints dans la dentelle

  1. Réponse : Avec ses doigts de magicienne Caroline sait donner vie à n’importe quel morceau de tissus coloré pour habiller avec une grande délicatesse les courbes de la gent féminine et la faire voyager dans un paradis de confort et de bien être…

Laisser un commentaire