Vous m’en direz tant.

Actu futile, Le backstage

Ce matin j’ai été a la fac signer un de ces petits papiers magiques qui vont me donner l’occasion de redoubler mon année, car grâce a la grève je n’ai pas pu valider mes options. Merci la greve! Encore une invention fabuleuse qui va me permettre de bénéficier des tarifs étudiants au cinéma pendant une année supplémentaire. Ha si seulement j’aimais m’enfermer dans une salle obscure pour regarder un film qu’on ne peut pas commenter avec sa moitié pour ne pas emmerder les voisins…  Heureusement qu’un Dieu a inventé la confiserie devant le cinéma. Si un génie avait l’idée subtile d’y proposer des macarons et une tasse de thé géante peut être que je lâcherai mon canapé plus souvent mais là rien ne m’y force, sauf des évènements majeurs comme la sortie de Sex & the City le film il y a quelques temps ou OSS117 (qui additionné d’une restaurant avant et d’une promenade sur les quais de seine après constitue une sortie passionnante).

Bref, ça m’a quand même fait deux heures de trajet en métro cette promenade, labs de temps pendant lequel divers inconnus ont massacré sur divers instruments un sérieux panel de « standars ». Qu’est-ce qui pousse un violoniste a accoler l’amant de saint Jean a la Cucaracca? Pourquoi aucun d’entre eux ne joue de morceaux jusqu’à la fin? Autre constate effrayant: les téléphones portables pour homme ne semblent plus exister. Si je me rappelle très bien les avoir tous vus il y a a peine quelque mois arborant un air de businessman assortis a leur Iphont et a sa housse en cuir aujourd’hui c’est trois métrosexuels du téléphone portable avec qui j’ai partagé mon wagon. L’un avais un modèle avec une housse rose nacrée, l’autre avait un pendentif accroché a son téléphone (j’aurai du lui en signaler qu’il en existe un modèle qui renferme un mini gloss pour les lèvres). Ce genre de modèle me semble quand même plus adapté a la petite nana avec qui j’ai passé mon après midi, photographe amateur de Montpellier et qui a daigné faire un saut par chez moi entre deux trains. Chouette fille, aux gouts plutôt surs et franchement marrante qui a d’ailleurs essayé une de mes robes en latex et a adoré. Il faut reconnaitre que la robe turquoise de MademoiselleIlo que je lui avais fait essayer lui allait particulièrement bien, et si jamais je décide de la revendre un jour ça sera a elle avant tout que je m’adresserai car j’aime autant que ce soit une fille avec des formes qui porte ce joli modèle avec sa petite fleur.

Après le shoot dont j’espère pouvoir vous montrer très bientot quelques clichésnous avons passé un peu de temps a échanger de bonnes adreses de boutique en ligne, avant que Laura (c’est son nom) et son homme ne repartent chez eux.

A propos de boutique d’ailleurs, je suis tombée sur le web sur Chambre Secrete, une autre de ces boutiques coquines en ligne, jusque là rien de passionnant mais aux sélections assez réussies, au design franchement agréable et qui propose une collection de corsets que je trouve vraiment bien, a des prix abordables.

C’est a cette adresse, et il y a forcément quelque chose à y trouver:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.