Demonia Magazine en campagne contre la take it easy.

Actu futile, soirées et expos

Trouvé récemment sur le site web de Dèmonia Magazine.

• Nord-Pas-de-Calais. Un artiste fétichiste, un brin mégalo, a fait croire qu’il organisait la première soirée fétichiste du Nord-Pas-de-Calais, une soirée qui était annoncée comme prestigieuse, ambitieuse et trait d’union entre le milieu de la mode et celui du fétichisme. Un site internet a même été réalisé pour l’occasion. Au final, il était impossible de s’inscrire ou de participer à cette soirée, celle-ci étant réservée à ses seuls proches (contrairement à tout ce qui était annoncé) réunis pour… son anniversaire dans une discothèque parfaitement ordinaire, pour une soirée ordinaire.
• No strict dress code. Le même énergumène a quand même innové. Il a créé la première « soirée » fétichiste où le tenue fétichiste était proscrite ! Celui-ci s’étant, en vérité, contenter de réserver un espace VIP dans une discothèque de sa région, il s’est vu, au dernier moment, imposer par le patron de l’établissement des tenues un peu plus classiques. Ça c’est vraiment très fort ! En conclusion, pour la première soirée fétichiste au pays des chti, il faudra encore patienter un peu manifestement.

Ici il est clairement fait allusion à la Take It Easy, la fameuse soirée Lilloise qui avait tant éveillé mon enthousiasme.  Cet article me laisse perplexe. On peut penser qu’une équipe aussi présente sur la scène bdsm et fétichiste que Dèmonia n’a pas pu rater les différentes retombées de la soirée:  commentaires élogieux sur myspace, photographies de magnifiques créatures en pagaille et articles flatteurs.  Et pourtant…

D’ailleurs la vidéo de la soirée a été publiée hier sur Youtube et Facebook. Je l’adore ^^

b2

Une réflexion sur “Demonia Magazine en campagne contre la take it easy.

  1. le jour où Démonia supportera des initiatives autres que leurs opérations commerciales, ça se saura LOL

    je n’ai pas toujours été tendre avec Maxime Avet mais je l’appuie à 100% dans sa démarche. Pour une fois qu’une soirée ne sert pas à vendre des bites en plastique ou des colliers achetés chez le paki du coin, BRAVO !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.