petite trouvaille.

Repéré ce matin dans mon magazine: les « police 100mm » de Christian Louboutin.

Je les trouve vraiment réussies, à la fois sexy et pleines d’humour, et juste hautes comme j’aime. mais bon, je vais passer mon tour: je déménage dans 18 jours et mon nouvel appartement a une terrasse. Terrasse que j’entends bien meubler pour pouvoir faire de longues soirées à la fraîche avec les amis.

Sans rire: ces chaussures sont plus chères que le salon de jardin que j’ai repéré chez truffaut. Je crois que le choix est vite fait…

A très vite, tous.

Les boots de fille

J’ai rencontré la chaussure de l’hiver a Grenoble, elle a rapidement rejoins mon dressing.

La pompe de l’hiver. Singulier. Je m’explique : tous les ans immanquablement (et ma mère m’engueule a chaque fois) j’achète UNE paire de chaussures et je la crève, je l’use jusqu’à la corde. L’année dernière c’était les bottines a bout round et talon large avec un effet plissé à la cheville, l’année précédente c’était des derbys chocolat dont j‘avais juré de remplacer les lacets de cuir par un ruban de satin. Je sais très bien que je devrais trouver DEUX paires portables tout les jours, résistantes, confortables, et alterner pour qu’elles ne meurent pas trop vite mais tous les ans il se passe un truc très simple : une fois acheté un truc utile mon cerveau atteint une sorte de limite acceptable et se replie immédiatement dans un mouvement réflexe du côté de l’inutile.Poursuivre la lecture de « Les boots de fille »

Je vide finalement mon dressing

Non parce que mon armoire, elle explose. L’autre jour j’ai voulu y ranger une veste supplémentaire et je n’avais non seulement plus un seul cintre disponible mais surtout plus la place d’en glisser un seul de plus. Même en faisant beaucoup d’efforts. Et puis soyons honnête: mon armoire renferme, entre autres merveilles hautement inutile, les fringues en taille XS de mes 19 ans comme celles en taille L de l’année dernière, ma période gothique, ma période gipsy, ma période Poursuivre la lecture de « Je vide finalement mon dressing »

gourmandises

Dessin en cours: le look du jours d’un entretient d’embauche. A la fois quotidien (jean, top en coton Paule Ka, bottines a petit talon carré) et chic (veste couture et gants princesse grace, encore à dessiner). Pour la coiffure je serai incapable de vous le redessiner mais j’avais opté pour un chignon années 30 discret et un maquillage assortis. Le blush de Chantal Thomass pour nivéa fais des merveilles de ce côté, pour un effet bonne mine sophistiqué mais pas tape à l’oeil.

Petit détail rigolo: la tenue s’accessoirise à merveille avec le parapluie Chantal Thomass que m’ont offert les filles à noël, les merveilleuses. Il donne une touche encore plus féminine à l’ensemble sans pour autant tomber dans le too much. Ma sœur Poursuivre la lecture de « gourmandises »

BDS: pendant

Snoofy viens d’arriver, donc. Ne rigolez pas mais il y a réellement eu un petit instant de flottement quand elle a frappé à la porte. Même si je l’avais eue au téléphone quelques moments avant nous nous sommes tous demandés QUI pouvais bien venir nous voir. Une belle bande de vainqueurs, il faut bien reconnaitre qu’on avait tous déjà un peu forcé sur les liqueurs. Donc Snoofy est arrivée, guillerette et souriante au milieu de nous tous un peu ralentis, le contraste m’a fait sourire.Poursuivre la lecture de « BDS: pendant »

Chronique des chaussures de MademoiselleCherie – Rouge Cerise

Pour ce second article j’ai décidé de sortir du placard une paire un peu particulière. Cadeau de mon ex, ces escarpins minelli sont plus ou moins ceux sur lesquels j’ai construit ma légende de fille perpétuellement en talons.

On dira ce qu’on voudra mais en matière de chaussures le confort est supposé figurer au moins dans le top 3 des arguments considérés au moment de choisir sa paire du jour. Poursuivre la lecture de « Chronique des chaussures de MademoiselleCherie – Rouge Cerise »

ballade à Paris

Rendez-vous hier avec Khalid, pour une prise de contact en forme de shooting-ballade. Et ben Khalid, il est chouette. Accroc aux bouquins, capable de reconnaitre des Louboutin là, comme ça, sans aide, on a vraiment bien accroché. Et bon, ça fait plaisir parce que les vrais rencontres photo sont aussi un peu des affaires personnelles. On se rencontre, on se comprends dans une certaine mesure, et on est animé du désir de développer quelque chose avec l’autre, d’apporter ce qu’on a à ses idées et de découvrir ce que lui pourrais apporter aux nôtres. Quand cette chose s’enclenche c’est un peu un miracle.Poursuivre la lecture de « ballade à Paris »

Nouvelle couleur

Nouvelle couleur! Je n’ai pas délaissé mon salon habituel, qui abrite mon coiffeur fétiche, le Dieu des massages du cuir chevelu, sauf que pour une fois mon passage chez le coiffeur n’a pas été un évènement festif. Le joli Jonathan n’était pas là pour papoter au bac, la gamine qui s’est occupé de ma couleur… ne parlait pas le même langage que moi. Pour finalement réussir à lui faire comprendre ce que je voulait ça a été la croix et la bannière. Même  si je reconnais qu’elle était très consciencieuse et que le résultat est impeccable je préfère m’adresser à un trentenaire avec un penchant pour les chaussures qu’à une nana qui pourrais être ma petite cousine et qui n’a rien de plus à me dire que « ca fait mal? »Poursuivre la lecture de « Nouvelle couleur »

Chronique des chaussures de MademoiselleCherie – Vinyl et dentelle

Je tente un nouveau type d’articles, je vais vous parler de mes chaussures. la grande majorité a fait… mettons un bout de chemin avec moi et je trouve que vous ouvrir mon dressing est un moyen un peu plus dynamique de vous raconter des choses que la narration classique.

Cette semaine on commence avec UNE rescapée, l’unique chaussure restante d’une paire d’escarpins « open toes »  Osmose, en vinyl et dentelle.

j’ai hésité entre deux « visuels » pour vous les montrer, l’un très film noir, très rigolo, mais sur lequel on ne voit pas la chaussure, et un autre plutôt fadasse mais où là au contraire tous les détails sont visibles. Dans le doute vous aurez les deux. Notez quand même qu’à 7h15 le matin je trouve moyen de bricoler un éclairage dramatico-burlesque a mes pompes avec une lampe de poche pour le plaisir de vos yeux.

Donc ces chaussures: achetées pour le mariage de la sœur de mon ex, quelque part en 2007. C’est cependant Jordan qui m’a rejoins à la boutique pour supporter les affres du choix avec moi. Les prendrais-je en gris et noir, moins stéréotypé? ou en noir sur noir? Une demi heure a tergiverser dans la boutique.

Pour ceux qui ne connaissent pas et qui aimeraient se déguiser en moi, (super idée pour Halloween, si vous le faites faudra m’envoyer les photos!) osmose c’est une petite boutique pas loin des halles, quand vous considérer les escalators pour vous engouffrer dans cet endroit vraiment pas glop tournez plutôt à droite, gardez la main et vous trouverez rapidement la vitrine sur votre gauche.

Après avoir finalement opté pour les noires et quitté la boutique on a traversé la seine pour aller à St Michel et grignoté des pâtisseries orientales assis sur le rebord de la fontaine devant la Sorbonne. C’était très chouette.

Petit succès au mariage mais elles m’ont quand même détruit les orteils. ce que je n’avais pas prévu c’est que les charmantes adjonction de vinyl à l’avant demande un certain nombre de coutures supplémentaires qui font un méchant volume qui a fais pression sur mes orteils, jusqu’au sang. Elles se sont cependant pris un gros retour karmique dans la tronche puisque dès le lendemain j’ai été vengée par le parquet ridicule des quais de la gare d’Avignon, qui a irrémédiablement griffé le talon. Toute jolie fille qui a déjà pris le train a avignon sait que l’architecte, dans un délire design fort mal inspiré, à choisi d’installer un sol en bois avec un espace d’environ 1cm entre chaque planche. Outre le fait qu’une femme y coincera forcément un talon à un moment où à un autre ça fait aussi faire un bruit d’enfer aux valises à roulettes, une vraie connerie. n’empêche, mes chaussures ont été punies pour leur outrage, et on s’est réconciliées.

Depuis je les ai porté pour quelques séances photos mais surtout pour plusieurs soirées ou pour toutes les occasions où je rencontrais un photographe pour la première fois. Petit café pré-séance, vernissage… j’aime beaucoup ces chaussures parce qu’elles annoncent directement la couleur. C’était comme m’accrocher un panneau « lingerie chic, un poil provoc' »

Quelques clichés souvenir: par Claude C, Patrick Wecksteen au salon de la photo, et Vincent, au père lachaise, il y a une éternité. C’était avant que je ne passe au fetish, quelque chose vers juin 2009, j’officiait même sous un autre pseudo beaucoup plus passe partout à l’époque

Et la toute dernière sortie de ces chaussures c’était le 6 septembre 2009 alors qu’on préparait le salon de la photo. Je les ai fait porter à Sirithil pour sa vidéo, et c’est ce jour là que j’ai perdu la seconde. Il y a fort à parier que quand on a remballé nos affaires (et ce n’était pas une mince tâche, je me rapelle de 3 valises de fringues et deux de matériel elles se soient perdu sous le lit, entre les coussins du sofa, peut être même dans la baignoire pour ce que j’en sais. Bon quand je re-regarde la vidéo aujourd’hui je me dit que le montage aurait sérieusement besoin d’être refait. N’oubliez pas de vous dire, avant de la visionner, qu’elle a été tournée il y a un an, dans des conditions pas idéales, avec un délais de moins de 5 jours pour monter 5 ou 6 autres clips similaires je ne sais plus, et que par dessus le marché j’avais chopé une grippe pour le moins virulente et vous comprendrez.

mais bon, elles auront eu une belle vie mes chaussures, pas vrais?

Petite vidéo souvenir

Hier j’ai fini de monter la vidéo des deux shootings chez Gingko.

Malheureusement il manque plein d’images, le terrain était gigantesque et je ne pouvais pas courir chercher ma caméra pour filmer les shootings alors que deux, voir trois photographes attendaient patiemment que je daigne m’immobiliser un instant pour pouvoir déclencher.

Pas grave, je suis quand même fan.Poursuivre la lecture de « Petite vidéo souvenir »