Etude aux fleurs

Photos : Marie Bordel
Makeup : Camille André

Cette jolie étude sur le corps et les textures a été réalisée en novembre et donnera lieu à d’autres prises de vues avec des encordeurs expérimentés, de fleurs fraîches, et probablement pas mal d’essais de lumière différente.

Nous sommes néanmoins tous très heureux de ce résultat prometteur.
Le shooting m’a coûté environ 160€

  • 99€ pour la chambre
  • 60€ pour rémunérer la maquilleuse (qui nous fait une fleur en acceptant de travailler à ce tarif).

A terme, j’aimerai aussi être capable de dédommager également Marie pour le temps qu’elle passe à travailler sur les images.

Cette série est disponible gratuitement en intégralité, grâce au soutien de mes généreux Patron. merci à Andrija, Jesse, David, Rémy, Chris, Mammstein, Antonio, babes in Boyland, David, Antoine, Scott, Nicolas et Luis Felipe.

Vous pouvez les imiter en me rejoignant sur Tippeee ou Patreon
Become a Patron!https://c6.patreon.com/becomePatronButton.bundle.js

dark burlesque

Photographie : Marie Bordel
Make up artist : Camille André

Si ces images vous ont plu n’oubliez pas que vous pouvez m’aider à financer le projet sur Tipeee ou Patreon, c’est probablement le plus sur moyen de s’assurer que je continue à en produire régulièrement, et que je puisse rémunérer ma team de façon juste 🙂

Soft

Le set de cette semaine à été shooté  par Jean-Lionel Parot, sans préméditation, à  la fin d’une joyeuse journée  de photos. J’étais joyeuse mais épuisée, je pense que ça explique mes expressions

Comme d’habitude ce contenu à été  partagé  avec vous gratuitement sur un site dénué  de publicité.  Vous pouvez m’aider à poursuivre le projet en donnant une petite somme par set sur Patreon ou Tipeee

Complices

Cette série a été crée avec l’aide de mon amie Sophie. J’avais envie de réaliser une série érotique avec un(e) complice, et je suis vraiment, vraiment complice avec Sophie.

J’avais prévu toute une suite d’images resosurce de ce que je trouvais joli et une fois Sophie arrivée j’étais juste tellement fatiguée d’avoir déjà réalisé trois sets ce jour là que finalement on a été au feeling.

Pour le décor j’avais opté pour une suite dans un hôtel de la Défense. J’avoue que c’était bien pratique de shooter proche de la maison.

Si ces images vous ont plu n’oubliez pas que vous pouvez m’aider à financer le projet sur Tipeee ou Patreon, c’est probablement le plus sur moyen de s’assurer que je continue à en produire régulièrement 🙂

 

L’autre visage

Vous avez déjà essayé d’imaginer la vie d’une personne sans trop réussir à la cerner ? J’aime particulièrement l’exercice quand je séjourne à l’hôtel et que les gens sont en dehors de leur cadre. Et donc nous avons imaginé, Jean-Lionel et moi, une nana en déplacement pour le boulot qui en profite pour aller à un concert de rock.

Pour ceux qui se demandent : oui c’est effectivement une des tenues que je porte au travail. Je la trouve très bien.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci à Thomas, Florian, Urian et Charline qui ont participé au financement de ce set sur Tipeee et à Andrija, Nicolas, Jesse, Dvid, Daron, Chris, Mammstein, Antonio, Babyes in boyland, David (on a deux David), Antoine, Obvan, Scott, Nicolas (on a aussi deux Nicolas) sur Patreon. Vous êtes merveilleux, vous me permettez de financer depuis trois mois déjà des shootings « sérieux » avec un beau décor, une chouette équipe, et un résultat qui suit !

A très vite.

Boudoir corset

Ce set a été shooté par Gael Deroche lors de notre première collaboration en août. J’étais très impatiente de le partager avec vous tous. C’était une occasion de reporter un corset, chose que je n’avais pas fait depuis longtemps, et de renouer avec le très glamour des shootings pin-up boudoir.

Sub

J’étais très impatiente de vous montrer le second set de ma série organisée avec Marie Bordel et Camille André.

Sur cette seconde série Camille a réalisé un make-up de pin-up beaucoup plus dans mes habitudes, et une coiffure avec un victory roll disposé en frange histoire de réveiller un peu mon côté Betty Page.

Dans le miroir, je me suis immédiatement reconnue et plu. C’est un de ces looks que je pourrais arborer presque tous les jours sans me lasser je crois. Et puis il y a ces photos qui sont sublimes…

Depuis des années j’évite soigneusement les mises en scènes de soumission. J’ai peur que ça n’attire le « mauvais » genre d’attention.
Comprendre : je me fais déjà suffisamment harceler en posant dans une attitude plutôt dominante, j’ai peur des énormes boulets qui pourraient vouloir me dominer si jamais je devais apparaitre moins qu’indomptable.

Je n’avais jamais remis en question cette idée reçue complètement idiote, jusqu’à récemment où je me suis rendu compte que les pires chantages psychologiques, les pires harcèlements que j’ai pu subir jusqu’alors viennent généralement d’hommes qui se disent soumis. Du coup, plus rien à foutre, je montrerai bien ce qui me parle, d’un côté ou de l’autre, aussi souvent qu’un sujet, une pose ou un objet attire mon attention.

Vous pouvez soutenir la création d’autres sets sur Patreon ou Tipeee. Toute aide m’est extêmement utile pour organiser mes shootings et rémunérer ma team.
A très vite.

Coven

Je ne sais plus exactement comment s’est passé l’organisation de ce shooting, je crois que les étoiles se sont alignées sans intervention de ma part.  Dans mon souvenir c’est un ami qui m’a contacté pour me demander si je voulais toujours poser dans l’appartement qu’on lui prête, un espace figé dans le temps quelque part dans le 16ème arrondissement, à deux rues de mon ancien chez moi. Mais si, celui où j’ai réalisé les 52 autoportraits de 2014.
Je me suis jeté sur l’occasion et j’ai demandé la permission d’organiser une séance « Coven » avec Les deux femmes de ma vie : Miss D. avec qui je vis depuis un an, et Jessica, dont je suis vaguement et platoniquement amoureuse depuis 7 ans maintenant. On forme un trio joyeux, prompt à rire ou à ouvrir une bouteille de vin, sans pudeur ni faux semblants. Je voulais célébrer cette énergie et cet amour.

J’étais partie pour shooter moi-même comme souvent mais JL Parot est passé par là et je lui ai proposé de prendre les photos, en échange de quoi je lui ai promis une séance boudoir, que nous réalisons dans quelques jours (que personne ne lui dise que je suis deux fois gagnante dans ce deal, il a l’air de l’ignorer ! )

Bref, le jour J nous avons ramené notre attirail de sorcières, redécoré l’appartement, et appelé les esprits dans le salon.

 

Puis nous sommes passées au salon pour un repos bien mérité

 

Je suis super heureuse des images et tout le monde s’est super bien entendu, c’est donc un très beau souvenir que je partage avec vous.

Et les images sont jolies.

Sub

J’étais très impatiente de vous montrer le second set de ma série organisée avec Marie Bordel et Camille André.

Sur cette seconde série Camille a réalisé un make-up de pin-up beaucoup plus dans mes habitudes, et une coiffure avec un victory roll disposé en frange histoire de réveiller un peu mon côté Betty Page.

Dans le miroir, je me suis immédiatement reconnue et plu. C’est un de ces looks que je pourrais arborer presque tous les jours sans me lasser je crois. Et puis il y a ces photos qui sont sublimes…

 

Depuis des années j’évite soigneusement les mises en scènes de soumission. J’ai peur que ça n’attire le « mauvais » genre d’attention.
Comprendre : je me fais déjà suffisamment harceler en posant dans une attitude plutôt dominante, j’ai peur des énormes boulets qui pourraient vouloir me dominer si jamais je devais apparaitre moins qu’indomptable.

Je n’avais jamais remis en question cette idée reçue complètement idiote, jusqu’à récemment où je me suis rendu compte que les pires chantages psychologiques, les pires harcèlements que j’ai pu subir jusqu’alors viennent généralement d’hommes qui se disent soumis. Du coup, plus rien à foutre, je montrerai bien ce qui me parle, d’un côté ou de l’autre, aussi souvent qu’un sujet, une pose ou un objet attire mon attention.

Vous pouvez soutenir la création d’autres sets sur Patreon ou Tipeee. Toute aide m’est extêmement utile pour organiser mes shootings et rémunérer ma team.
A très vite.

La fille au miroir

Je vous avait promis du nouveau, vous avez probablement vu passer des indices sur facebook, voici le résultat.
Ca fait quelques mois que j’envisages d’investir plus dans mes shootings, financièrement s’entends, pour pouvoir sortir de mon salon. Concrètement ça veut dire sauter le pas de payer une chambre d’hôtel et une maquilleuse, de prendre le temps de prévoir une note d’intention, briefer tout le monde, et une fois sur place supporter de lâcher prise.

C’est un travail à la fois sur la confiance en soi (ce que je fais est assez bien pour déplacer des gens et j’ai le droit de vouloir réaliser mes projets) et d’humilité (je ne peux pas penser à tout ni tout faire toute seule sans m’épuiser avant même de déclencher). C’est long, c’est compliqué, mais je le fais. Je fais taire le voix intérieurs qui me disent que je ne mérite pas tout ça. Je fais la direction artistique de mes shootings, j’engueule les gens qui ne font pas ce que je veux si nécessaire. Et avoir une team me permet d’écouter leurs suggestions, de confronter les avis, de m’enrichir au contact des autres et de faire du meilleur boulot.

Bref, je voudrais remercie Camille et Marie

 

Camille André a réussi ce sublime makeup et les boucles qui vont avec. Marie Bordel a pris les photos. Je pensais faire un autoportrait mais quand je me suis rendu compte à quel point le temps pressait j’ai décidé de me reposer sur elle et elle a fait nettement mieux que ce que j’espérais.

En plus de ça on a passé un excellent moment, j’espère pouvoir recommencer bientôt.

Pour vous aider à visualiser un peu la facture, il y a eu

  • 121€ d’hotel
  • 50€ pour le makeup
  • 45€ pour faire manger tout le monde

Deux généreux followers ont offert déjà respectivement 50 et 20€ pour m’aider à financer le projet, qui a fourni trois séries d’images. Si j’arrive à sortir environ 50€ par set posté sur Patreon ou Zivity, cette session sera auto-financé, à défaut d’être rentable. J’ai déjà planifié les séances d’octobre et de novembre, on peut dire qu’au minimum je pouvais me le permettre, au mieux que j’y crois. Dans tous les cas je vous assure que je m’amuse beaucoup et que je suis fière du résultat.

Je vais continuer à produire et diffuser gratuitement mon contenu parce que l’Erotica sur internet a besoin de toujours plus de passionnés qui veulent créer des contenus beaux, en accord avec leurs valeurs, et laisser le monde un peu plus joli qu’ils l’ont trouvé. Je fais ça, je ne compte pas arrêter de faire ça. C’est ma petite contribution à moi. Je ne veux pas que la chose sexuelle soit la branche pauvre et triste des arts numériques. Le fait que certains d’entre vous aient choisi de me montrer leur gratitude en m’aidant à porter le coût financier de cette création ou en rémunérant le temps que j’y passe me surprends toujours et me comble à la fois.

Pour soutenir cette série et la création de suivantes, vous pouvez passer rejoindre ma page Patreon ou Tipeee

Tied up Pin-up

Ce set est issu de ma première collaboration avec la photographe Marie Bordel et la maquilleuse Camille André.

C’était une journée assez stressante pour moi car c’était la première fois que j’ai osé rassembler une team et engager des frais pour un shooting dont je fasse la direction artistique. Jusqu’à présent quelque chose m’empêchait de me prendre assez au sérieux pour faire travailler d’autres personnes et donner des ordres je crois.

Les filles ont été compréhensives et absolument merveilleuses et ont su donner vie aux idées que je leur ai confié.

Mes mécènes de leur côté ont été assez fabuleux pour m’aider à supporter les frais engagés pour la location de la chambre d’hôtel, le défraiement de la maquilleuse, et le déjeuner de tout ce petit monde.
Milles baisers de gratitude à Rémy, Mammstein, Florian, Urian, Charline, terry, Adramelek, sdma, Andrija, Swampthing, Bryan, Nicolas, Jesse, David, Leonid, Rémy, Chris, Antonio, Babes in wonderland, David (another one), Antoine, Scott et Luis Filipe.
Vous pouvez suivre leur exemple et m’aider à financer la création de futurs set sur Patreon ou sur Tipeee

La fille au miroir

Je vous avait promis du nouveau, vous avez probablement vu passer des indices sur facebook, voici le résultat.
Ca fait quelques mois que j’envisages d’investir plus dans mes shootings, financièrement s’entends, pour pouvoir sortir de mon salon. Concrètement ça veut dire sauter le pas de payer une chambre d’hôtel et une maquilleuse, de prendre le temps de prévoir une note d’intention, briefer tout le monde, et une fois sur place supporter de lâcher prise.

C’est un travail à la fois sur la confiance en soi (ce que je fais est assez bien pour déplacer des gens et j’ai le droit de vouloir réaliser mes projets) et d’humilité (je ne peux pas penser à tout ni tout faire toute seule sans m’épuiser avant même de déclencher). C’est long, c’est compliqué, mais je le fais. Je fais taire le voix intérieurs qui me disent que je ne mérite pas tout ça. Je fais la direction artistique de mes shootings, j’engueule les gens qui ne font pas ce que je veux si nécessaire. Et avoir une team me permet d’écouter leurs suggestions, de confronter les avis, de m’enrichir au contact des autres et de faire du meilleur boulot.

Bref, je voudrais remercie Camille et Marie

Camille André a réussi ce sublime makeup et les boucles qui vont avec. Marie Bordel a pris les photos. Je pensais faire un autoportrait mais quand je me suis rendu compte à quel point le temps pressait j’ai décidé de me reposer sur elle et elle a fait nettement mieux que ce que j’espérais.

En plus de ça on a passé un excellent moment, j’espère pouvoir recommencer bientôt.

Pour vous aider à visualiser un peu la facture, il y a eu

  • 121€ d’hotel
  • 50€ pour le makeup
  • 45€ pour faire manger tout le monde

Deux généreux followers ont offert déjà respectivement 50 et 20€ pour m’aider à financer le projet, qui a fourni trois séries d’images. Si j’arrive à sortir environ 50€ par set posté sur Patreon ou Zivity, cette session sera auto-financé, à défaut d’être rentable. J’ai déjà planifié les séances d’octobre et de novembre, on peut dire qu’au minimum je pouvais me le permettre, au mieux que j’y crois. Dans tous les cas je vous assure que je m’amuse beaucoup et que je suis fière du résultat.

Je vais continuer à produire et diffuser gratuitement mon contenu parce que l’Erotica sur internet a besoin de toujours plus de passionnés qui veulent créer des contenus beaux, en accord avec leurs valeurs, et laisser le monde un peu plus joli qu’ils l’ont trouvé. Je fais ça, je ne compte pas arrêter de faire ça. C’est ma petite contribution à moi. Je ne veux pas que la chose sexuelle soit la branche pauvre et triste des arts numériques. Le fait que certains d’entre vous aient choisi de me montrer leur gratitude en m’aidant à porter le coût financier de cette création ou en rémunérant le temps que j’y passe me surprends toujours et me comble à la fois.

Pour soutenir cette série et la création de suivantes, vous pouvez passer rejoindre ma page Patreon ou Tipeee
http://www.tipeee.com/embed/project/111843?display=tipbox

Coven

Je ne sais plus exactement comment s’est passé l’organisation de ce shooting, je crois que les étoiles se sont alignées sans que je fasse trop d’efforts.  Dans mon souvenir c’est un ami qui m’a contacté pour me demander si je voulais toujours poser dans l’appartement qu’on lui prête, un espace figé dans le temps quelque part dans le 16ème arrondissement, à deux rues de mon ancien chez moi, celui où j’ai réalisé les 52 autoportraits de 2014.
Je me suis jeté sur l’occasion et j’ai demandé la permission d’organiser une séance « Coven » avec Les deux femmes de ma vie : Miss D. avec qui je vis depuis un an, et Jessica, dont je suis vaguement et platoniquement amoureuse depuis 7 ans maintenant. On forme un trio joyeux, prompt à rire ou à ouvrir une bouteille de vin, sans pudeur ni faux semblants. Je voulais célébrer cette énergie et cet amour.

J’étais partie pour shooter moi-même comme souvent mais JL Parot est passé par là et je lui ai proposé de prendre les photos, en échange de quoi je lui ai promis une séance boudoir, que nous réalisons dans quelques jours (que personne ne lui dise que je suis deux fois gagnante dans ce deal, il a l’air de l’ignorer ! )

Bref, le jour J nous avons ramené notre attirail de sorcières, redécoré l’appartement, et appelé les esprits dans la salle à manger.

Puis nous sommes passées au salon pour un repos bien mérité

 

Je suis hyper contente du résultat, qui est assez proche de ce que j’avais en tête. Et ça m’a fait du bien de réunir une équipe pour réaliser une de mes idées, et j’ai fait beaucoup d’efforts pour faire taire mon syndrome de l’imposteur et ne pas m’excuser de leur faire faire tout ça.
D’ailleurs je crois que toutes les personnes impliquées étaient heureuses d’être là. Merci à tous ❤
Il y a eu pas mal de fous rire, tout le monde s’est bien entendu, notre hôte était adorable comme à son habitude et on s’est séparés sur de gros bisous collectifs.

Latex Boudoir

Ce set réalisé par Gael Deroche est une première collaboration.  J’avoue que je suis toujours un peu sceptique au sujet d’éventuels nouveaux collaborateurs. On peut être très agréablement surpris comme complètement désabusé, que ce soit au niveau de la qualité des images que de l’ambiance de la séance.

Par chance, nous avons beaucoup ri ce soir là. Et les images sont plutôt très bonnes. Je n’étais pas encore parfaitement à l’aise avec ce nouvel interlocuteur, c’est probablement ce qui explique la légère raideur que vous pouvez voir sur certaines images, cependant je suis obligée de reconnaître qu’il sait choisir le meilleur angle pour mettre en valeur son modèle, et que ses lumières sont hyper jolies.

 

 

Au final, je suis plutôt satisfaite des images, et ce shoot m’a donné très envie de reporter du latex plus souvent (je bosse d’ailleurs sur une robe que j’espère porter sur mon « gros » shooting du mois de novembre).

Comme d’habitude, toutes les images de ce shooting sont diffusées gratuitement. Vous pouvez si vous le souhaitez soutenir la création d’autres sets sur Patreon ou Tipeee. C’est encore le moyen le plus sur de s’assurer que je continue 😉
A très vite.

Latex boudoir

Ce set réalisé par Gael Deroche est une première collaboration.  J’avoue que je suis toujours un peu sceptique au sujet d’éventuels nouveaux collaborateurs. On peut être tres agréablement surpris comme complètement désabusé, que ce soit au niveau de la qualité des images que de l’ambiance de la séance.

Par chance, nous avons beaucoup ri ce soir là. Et les images sont plutôt très bonnes. Je n’étais pas encore parfaitement à l’aise avec ce nouvel interlocuteur, c’est probablement ce qui explique la légère raideur que vous pouvez voir sur certaines images, cependant je suis obligée de reconnaître qu’il sait choisir le meilleur angle pour mettre en valeur son modèle, et que ses lumières sont hyper jolies.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au final, je suis plutôt satisfaite des images, et ce shoot ‘ma donné très envie de reporter du latex plus souvent (je bosse d’ailleurs sur une robe que j’espère porter sur mon « gros » shooting du mois de novembre).

Comme d’habitude, toutes les images de ce shooting sont diffusées gratuitement. Vous pouvez si vous le souhaitez soutenir la création d’autres sets sur Patreon ou Tipeee. C’est encore le moyen le plus sur de s’assurer que je continue 😉

A très vite.

Self Tying

Cette séance était supposée être un autoportrait mais il y a de jolis angles qui sont difficiles à exploiter avec un trépied, d’autant plus quand on est attachée. J’ai donc appelé Mrs D à la rescousse, et elle a eu la gentillesse de m’aider à rendre cette série possible.

Chaque moment qu’on peut passer toutes les deux à faire quelque chose de joli nous est précieux, et celui-ci n’a pas fait exception.

 

 

Merci à Jean baptiste, Valtesse, Rémy, Mammstein, Florian, Urian, Charline, Sheo, Florence, Leonid et Chris qui ont participé au financement de ce projet sur Tipeee ou Patreon. Vous êtes merveilleux, vous êtes formidables, vous avez toute ma gratitude.

Self Tying

Cette séance était supposée être un autoportrait mais il y a de jolis angles qui sont difficiles à exploiter avec un trepied, d’autant plus quand on est attachée. J’ai donc appelé Mrs D à la rescousse, et elle a eu la gentillesse de m’aider à rendre cette série possible.

Chaque moment qu’on peut passer toutes les deux à faire quelque chose de joli nous est précieux, et celui-ci n’a pas fait exception.

 

Merci à Jean baptiste, Valtesse, Rémy, Mammstein, Florian, Urian, Charline, Sheo, Florence, Leonid et Chris qui ont participé au financement de ce projet sur Tipeee ou Patreon. Vous êtes merveilleux, vous êtes formidables, vous avez toute ma gratitude.

 

 

Escale au château

Nicolas et moi, c’est une affaire qui roule depuis longtemps. Depuis 2014 on suspend des instants dans le temps, des personnages. C’est toujours amusant parce que chacun aime beaucoup le travail photographique de l’autre, mais on s’oppose sur pleins de points, presque rituellement.
On en ri plus que ça ne nous dérange.

En tout cas nos petites sorties sont toujours un grand plaisir et je suis heureuse de partager avec vous le résultat de la dernière.

Pour découvrir plus de son travail, c’est par ici : http://www.automnesecret.com/

Koï to botan in ropes

Jess grinneiser et moi continuons à documenter l’évolution du sublime tatouage que Lionel pose doucement sur mon dos. C’est l’occasion de réaliser quelques sets pour Zivity, de papoter beaucoup, et de faire des cordes. Parce que vraiment j’aime bien faire des cordes, ça me permet de vivre mon corps autrement, de tester des sensations, mais aussi de tester des états de conscience plus profonds, plus attentifs. Ces petits voyages me font du bien, et vivre un moment de confiance avec la personne qui m’encorde également. Le lâcher prise est toujours un problème pour moi, dans toutes les autres situations.

En tout cas cette fois-ci on s’est bien amusés. On a décidé de faire un tour à la Place des cordes à Paris et de se faire plaisir. J’avais prévu un nu mais il y avait pas mal de monde présent ce soir-là alors j’ai du garder ma lingerie. par chance ma petite culotte était jolie ce jour là.

J’aime beaucoup ces images, et on fera les suivantes bientôt. J’espère que vous les apprécierez autant que moi.

 

Koï to botan in ropes

Jess grinneiser et moi continuons à documenter l’évolution du sublime tatouage que Lionel pose doucement sur mon dos. C’est l’occasion de réaliser quelques sets pour Zivity, de papoter beaucoup, et de faire des cordes. Parce que vraiment j’aime bien faire des cordes, ça me permet de vivre mon corps autrement, de tester des sensations, mais aussi de tester des états de conscience plus profonds, plus attentifs. Ces petits voyages me font du bien, et vivre un moment de confiance avec la personne qui m’encorde également. Le lâcher prise est toujours un problème pour moi, dans toutes les autres situations.

En tout cas cette fois-ci on s’est bien amusés. On a décidé de faire un tour à la Place des cordes à Paris et de se faire plaisir. J’avais prévu un nu mais il y avait pas mal de monde présent ce soir-là alors j’ai du garder ma lingerie. par chance ma petite culotte était jolie ce jour là.

J’aime beaucoup ces images, et on fera les suivantes bientôt. J’espère que vous les apprécierez autant que moi.