Portrait d’une stoïcienne douillette

J’ai retrouvé avec plaisir l’objectif tendre et l’humour fin et décapant de Nicolas Fourny au mois de juin. Pour quelques séries douces dans un appartement parisien. Comme d’habitude, il a pris des dizaines de photos rapprochées de mon visage alors qu’en posant je m’attendais à des plans plus larges.

J’adore qu’on ne soit toujours pas d’accord sur ce qu’on a envie de faire, et qu’on continue pourtant à le faire ensembles.

Dans la voiture comme d’habitude il y avait ce papotage léger où on se raconte la vie, fait la gazette. Je ne sais plus pourquoi je lui ai dit « je suis stoïcienne, mais douillette », mais on en a tellement ri que c’est devenu le titre de la séance.

Ma page Patreon est suspendue pour analyse malheureusement depuis deux mois. Je me prends de plein fouet ce trou dans ma trésorerie, alors que je continue à payer mon nouvel appareil.
Je ne perds cependant pas le moral et je m’organise une grosse séance pour mi octobre, sur deux jours, avec toute une équipe. Je ne compte pas m’arrêter, je ne saurais même pas faire je crois.
Si vous avez envie de m’aider à sortir de cette passe un peu difficile, il y a paypal.


A très vite.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.