moovie star

Autoportrait en studio, réalisé tard le soir pour étudier un peu les lumières de headshot hollywood années 40-50.

Cette série pour moi rentre dans le cadre de mon projet plus global sur l’érotisme car les stars du grand écran ont eu, par leur médium, une portée en tant que supports de fantasme quasi sans précédent.

J’ai toujours été amusée par l’équilibre délicat maintenu pas les studios entre l’hypersexualisation de leurs actrices et l’injonction permanente à quand même être « convenable ».  Il y a un équilibre subtil dans une robe dos-nus et fendue qui pourrais en dévoiler tellement mais reste parfaitement en place en permanence (les autres images sont peut être abandonnées quelque part, les premiers nip slip, un cuissot aventureux…).

Bref, j’ai eu envie de voir si je pouvais essayer, dans deux personnages assez différents.

Laisser un commentaire