Etude sur l’érotisme

0 Comments

L’érotisme réside dans la possibilité d’un geste. il appartiens donc au domaine de l’imaginaire

J’ai longtemps signé mes posts de cette phrase empruntée a Jean François Somain.  A la réflexion si je me mettais à nouveau à fréquenter les forums elle serait sans doute encore là, cette phrase.
Vous la connaissez, ma bataille du côté de l’érotisme. J’imagine que vous en reparler serait assez crasse. Je n’ai pas l’intention de vous prendre pour des cons, en fait j’ai pour vous, lecteurs réguliers, un estime assez incroyable. Pour votre patience. Pour votre compréhension. Pour votre indulgence aussi.

Parlons plutôt de Fred, que certains appellent Vortigen. Fred c’est une histoire sur le long cours. il m’a contacté une première fois pour un shoot il y a… longtemps. Très longtemps. J’ai dit non. Son travail n’était pas assez bon, ai-je dit à l’époque.
Là il a fait ce qu’il fallait faire: attendre et revenir. Et là le travail était sensiblement meilleur alors j’ai dit oui.

Pendant le shoot il m’a rappelé notre premier échange, que j’avais complètement oublié (vous vous rappelez de tous les « non » que vous avez dit? vous?). Et l’histoire à commencé, ai-je envie de dire.
Que voulez-vous j’aime qu’on m’aime, j’y peut rien.  Je vous montre la photo. Qui témoigne à la fois de notre inexpérience à tous les deux, autant que de la similarité de nos influences.
Second shoot. Une incursion dans l’univers des pin-ups. Quand je regarde cette photo je me rappelle très bien qu’à l’époque je me reprochais déjà mon physique qui n’était plus celui d’une adolescente.

Y’a des fois je regarde en arrière et je me dis que vu comment j’étais tarée à l’époque je suis mal barrée pour la suite.

Ca s’est bien passé. J’ai été invitée à manger à la maison. Là le piège s’est refermé sur moi parce que sa femme est super sympa ET cuisine comme une déesse. Suis rentrée tard, passablement pompette, ravie.

la suite, la suite… on s’est bien marrés dis donc.
En témoignent cette vidéo, et cette photo.

Photo prise par Fred, un matin d’avril avant un pique nique qui restera dans la légende.

Je m’entends toujours super bien avec Hélène, sa nana, et monsieur chéri lui aussi fait partie de la « bande ». Il parait que lui et Fred ont même prévu d’aller ensembles au prochain Hellfest. Je crois que pendant ce temps là avec Hélène on se fera un week end spa et photos. Parce qu’elle non plus elle est pas mauvaise. Je vous joins du coup une autre image ^^

Photo prise par Hélène un soir de décembre, avant un dîner non moins légendaire.

Bon et là où je voulais en venir c’est que Fred m’a dit « je sais que tu ne veux plus poser nue mais que tu es ok pour des photos érotiques, alors j’ai une proposition ».
J’ai dit oui.
Un type qui a survécut à mes 19 ans, à ma période rousse,  à mes critiques sanglantes de son travail, qui m’as shooté avec les cheveux longs, les cheveux courts, s’est déplacé pour me voir sur scène, un type qui est mort de rire quand son gosse dit « marie-anne, les genoux! » avec l’autorité d’un général en campagne avant de m’escalader… on lui dit pas non.

La photo est là. En théorie vous allez aimer. moi j’aime.

 

Categories: